top of page
Youth workers  (5).jpg

MCTAR

Ref: 602623-EPP-1-2018-1-TN-EPPKA2-CBY-SMED

MCTAR LOGO 01.png
logosbeneficaireserasmusright_en.jpg

Media and Critical Thinking Against Radicalization » (MCTAR) est un projet jeunesse coordonné par Euro-Med Eve (Tunisie) en partenariat avec EN.O Grèce, leader du soutien aux jeunes (Jordanie) et Freeminds in Action (Italie). Il vise à développer des outils et des ressources pour prévenir la radicalisation et lutter contre le discours de haine dans les médias.

MCTAR est considéré comme un projet visant à développer davantage de méthodologies et d'approches différentes dans le travail de jeunesse afin de prévenir et d'identifier les processus de radicalisation chez les jeunes. D'autre part, nous visons à favoriser la compréhension des jeunes sur des sujets d'actualité et à favoriser leur pensée critique comme un moyen de devenir des citoyens conscients capables de discerner les discours de haine et les messages négatifs dans les médias et en ligne.

Le projet est divisé en deux phases principales. Le premier est consacré à fournir aux intervenants auprès des jeunes des outils et des ressources afin d'identifier les comportements et les schémas à risque chez les jeunes qui pourraient conduire à la radicalisation.

L'objectif de la deuxième phase est d'engager les jeunes dans la réflexion critique et le débat sur différents sujets tournant autour du concept de dialogue interculturel et de tolérance. D'autre part, les jeunes auront l'occasion d'avoir un aperçu des processus créatifs tels que la photographie et la réalisation de vidéos comme moyen alternatif de s'exprimer et de s'opposer aux messages de discours de haine. En partageant ces expériences avec des jeunes de différents pays et milieux culturels, les jeunes auront la chance de partager diverses perspectives et d'apprendre les uns des autres. De plus, ils s'engageront dans la production de plusieurs courts métrages qui seront présentés lors d'un festival local à Nabeul.

Tout au long du projet, plusieurs productions intellectuelles doivent être produites, mettant en évidence, une boîte à outils anti-radicalisation, un rapport de recherche de terrain sur les quatre communautés, des REL liées au contenu du projet et des sessions de formation, des photographies et des vidéos réalisées lors des échanges de jeunes et plusieurs courts métrages co -réalisé par les jeunes. Tous les résultats d'apprentissage seront disponibles sur notre site Web sous licence Creative Commons pour une utilisation gratuite.

Liste des organisations participantes

1.  Euro-Med Eve (Tunisie

2.  EN.O Grèce,

3. responsable du soutien aux jeunes (Jordanie)

4. Freeminds in Action (Italie)

ACTIVITÉ 1. Réunion de coordination (activité de renforcement des capacités)
  • Nombre de participants : 10 – travailleurs de jeunesse, formateurs et organisateurs.

  • Lieu : Agregento - Italie.

  • Dates : 05 -11 MARS 2019

Cette première activité a consisté en une réunion de coordination entre les membres du Consortium afin d'évaluer le plan initial et de s'accorder sur les questions pratiques liées au projet (logistique, gestion financière, changement de dates, risques et mesures d'atténuation…) ainsi que de revoir les plan qualité et les activités à mettre en œuvre et sa diffusion. De plus, les participants ont eu l'occasion de visiter la région et de la découvrir.

Jour 1 : Présentation. Évaluation initiale et diagnostique

Jour 2 : Visite de terrain. Identifier les faiblesses et les forces. L'évaluation des risques

Jour 3 : Plan de communication et de diffusion. Examen de la liste des parties prenantes et de la stratégie d'exploitation.

Jour 4 : Plan d'action. Révision des aménagements et activités proposés et sa faisabilité selon la période en cours.

Jour 5 : Visite d'Agrigente et rencontre avec les autorités locales

Cette activité a réuni 2 participants de chaque organisation, et 04 de l'organisation italienne, soit 10 participants au total.

ACTIVITÉ 2. Séminaire sur la recherche et le contexte. Échange de jeunes travailleurs)
  • Nombre de participants : 42 – travailleurs de jeunesse, formateurs et organisateurs.

  • Lieu : (Nabeul, Tunisie)    .

  • Date : : 22/06/2019 – 30/06/2019

Cette première activité a consisté en une réunion de coordination entre les membres du Consortium afin d'évaluer le plan initial et de s'accorder sur les questions pratiques liées au projet (logistique, gestion financière, changement de dates, risques et mesures d'atténuation…) ainsi que de revoir les plan qualité et les activités à mettre en œuvre et sa diffusion. De plus, les participants ont eu l'occasion de visiter la région et de la découvrir.

Jour 1 : Présentation. Évaluation initiale et diagnostique

Jour 2 : Visite de terrain. Identifier les faiblesses et les forces. L'évaluation des risques

 

Jour 3 : Plan de communication et de diffusion. Examen de la liste des parties prenantes et de la stratégie d'exploitation  .

 

Jour 4 : Plan d'action. Révision des aménagements et activités proposés et sa faisabilité selon la période en cours.

 

Jour 5 : Visite d'Agrigente et rencontre avec les autorités locales

Cette activité a réuni 2 participants de chaque organisation, et 04 de l'organisation italienne, soit 10 participants au total.

ACTIVITÉ 3. Atelier : "Une approche pratique de la radicalisation des jeunes pour les formateurs de jeunes"
  • Nombre de participants : 42 – travailleurs de jeunesse, formateurs et organisateurs.

  • Lieu : (Nabeul, Tunisie)    .

  • Dates : 14/10/2019 – 22/10/2019

Dans le cadre de cette action de mobilité, nous avons formé les animateurs de jeunesse sur différents outils pouvant être utilisés pour prévenir la radicalisation chez les jeunes. Des formateurs certifiés ont animé les différents modules qui ont suivi des approches formelles et non formelles, allant de modèles standardisés à des actions personnalisées en fonction de chaque contexte spécifique. Une attention particulière a été accordée au modèle GROW (Objectifs, Réalité, Options et Volonté).

 

Cette formation a fourni aux animateurs de jeunesse les connaissances nécessaires pour appliquer ces nouveaux outils et approches dans leur travail quotidien. les animateurs de jeunesse ont utilisé ces connaissances nouvellement acquises pour développer un travail en ligne avec leurs pairs en évaluant les différents outils et méthodologies et ont développé leur propre boîte à outils de projet.

 

Jour 1 : Présentation des outils/matériels/ressources déjà existants sur la lutte contre la radicalisation. Revue de littérature.

Jour 2 : Travail d'équipe : Identification des besoins des jeunes. Exercice de cartographie. Soirée libre

 

Jour 3 :.Atelier 1 : Construire des identités. Des outils de soutien pour aider les jeunes à explorer leur identité. Soirée libre

 

Jour 4 : Atelier 2 : L'animateur en tant que leader. Comment établir des relations et une communauté durables avec les jeunes  . Débat : Dans quelle mesure le leadership peut-il être efficace pour prévenir la radicalisation.

 

Jour 5 : Atelier 3 : le modèle GROW (Objectifs, Réalité, Options et Volonté). Comment fournir aux jeunes des méthodes alternatives de résolution de problèmes.

 

Jour 6 : Atelier 4 : Construire des alternatives aux messages violents. Comment faire participer les jeunes à la pensée alternative et critique. Identification des messages négatifs et comment créer une opposition.

 

Jour 7 : Travail en équipe : analyse des outils et ressources anti-radicalisation. Élaboration de la structure de la boîte à outils et de l'approche qualitative. Définition du travail en ligne pour le développement de la boîte à outils

 

Cette activité a réuni 08 participants de chaque organisation, et 18 participants de l'organisation tunisienne,  ayant 42 participants au total